RSS News officielles

  • «Saint-Sulpice II»: Une nouvelle usine de production d’eau potable multibarrière, innovante et évolutive pour la région lausannoise 19 octobre 2018
    La station de pompage et de filtration située à Saint-Sulpice assure actuellement environ un tiers de la production totale d’eau potable de la région lausannoise. Mise en exploitation en 1971, elle arrive en fin de vie. Elle ne correspond plus aux attentes actuelles en termes de traitement et de fiabilité; il est nécessaire de construire […]
  • Une Etape dans l’aide d’urgence 18 octobre 2018
    Dès le 1er novembre 2018, les personnes précarisées et sans hébergement trouveront refuge à L’Etape, rue des Epinettes 4-6. La Ville y exploite l’ancien LausanneGuesthouse jusqu’à sa démolition. Il offre 60 places d’accueil d’urgence et des logements sociaux. Avec cette structure, la Ville confirme sa volonté d’apporter des solutions adaptées aux besoins élémentaires des personnes […]
  • Retrait d’autorisation pour l’exposition «Real Human Bodies» 16 octobre 2018
    La Municipalité de Lausanne décide de ne pas autoriser l’exposition «Real Human Bodies» prévue au Palais de Beaulieu du 19 au 21 octobre 2018.Catégorie: Communiqués

Entreprises du canton

Les entreprises de type PME représente un vivier humain des plus intéressant en Suisse. Le côté humain d'une ville ou d'un pays cela se voit aussi ainsi. Pour avoir connu la France voisine je peux vous dire que les entreprises sont bien plus sereines en Suisse c'est une vérité bien concrète d'après moi. Le système de l'apprentissage est aussi très bien valorisé et des fois l'on aurait même tendance à se dire qu'il valait bien faire un certificat fédéral de capacité qu'une licence universitaire qui ne nourrit plus forcement soi et la famille.

Home

Home
5 (100%) 1 vote

Le canton de Vaud

J’ai réalisé ma scolarité obligatoire au collège du Léman à Renens. Dans les années 1990 il avait une toute autre tête qu’aujourd’hui. Pregymnasiale, Supérieure, Terminale voilà des termes qui parlent je pense à cette génération des années 1990 à 2000. Nous étions énormément divisés par catégories d’élèves quand on y pense mais aujourd’hui en 2016 je comprend bien à quel point même un élève de terminale dite à options avait toutes les cartes en mains pour réussir sa vie et son devenir. Je me rappelle d’un de mes camarades de 15 ans à l’époque qui en 9ème et dernière année avait arrêté de travailler car sa place d’apprentissage de mécanicien sur moto lui était acquise. Il aurait voulu arrêter l’école est entrer directement chez son futur patron mais soit ses parents soit l’école elle même n’avait pas voulu.