RSS News officielles

  • Fan du LHC? Patinez avec les joueurs mercredi 12 décembre 11 décembre 2018
    Chaque année, les SiL, sponsor du LHC, offrent un après-midi sportif avec les joueurs du Lausanne Hockey-Club à la patinoire du Flon. Mini-match, séance de dédicaces, concours, collation et location de patins offertes ponctuent ce moment, organisé avec la participation du mouvement junior L4C et de la mascotte Léo.Rendez-vous mercredi 12 décembre 2018, de 13h30 […]
  • La ligne 24 se concrétise 10 décembre 2018
    Dès le mois de juin 2019, la nouvelle ligne de bus tl 24 reliera le quartier de la Bourdonnette à la tour Haldimand. Pensée à la fois pour les pendulaires comme pour les touristes, elle facilitera l’accès à la zone de loisirs du bord du lac, tout en soulageant une artère fréquentée au sud de […]
  • Le Répit ouvrira ses portes en janvier 2019 6 décembre 2018
    Dès le 14 janvier et jusqu’au 30 avril 2019, le Répit ouvrira ses portes à la rue Saint-Martin 24. La Ville et la Fondation Mère Sofia renouvellent leur partenariat pour offrir un lieu d’accueil de nuit aux personnes sans abri, en situation de vulnérabilité ou concernés par les addictions. Gratuit et sans inscription, il fonctionne […]

Entreprises du canton

Les entreprises de type PME représente un vivier humain des plus intéressant en Suisse. Le côté humain d'une ville ou d'un pays cela se voit aussi ainsi. Pour avoir connu la France voisine je peux vous dire que les entreprises sont bien plus sereines en Suisse c'est une vérité bien concrète d'après moi. Le système de l'apprentissage est aussi très bien valorisé et des fois l'on aurait même tendance à se dire qu'il valait bien faire un certificat fédéral de capacité qu'une licence universitaire qui ne nourrit plus forcement soi et la famille.

Home

Home
5 (100%) 1 vote

Le canton de Vaud

J’ai réalisé ma scolarité obligatoire au collège du Léman à Renens. Dans les années 1990 il avait une toute autre tête qu’aujourd’hui. Pregymnasiale, Supérieure, Terminale voilà des termes qui parlent je pense à cette génération des années 1990 à 2000. Nous étions énormément divisés par catégories d’élèves quand on y pense mais aujourd’hui en 2016 je comprend bien à quel point même un élève de terminale dite à options avait toutes les cartes en mains pour réussir sa vie et son devenir. Je me rappelle d’un de mes camarades de 15 ans à l’époque qui en 9ème et dernière année avait arrêté de travailler car sa place d’apprentissage de mécanicien sur moto lui était acquise. Il aurait voulu arrêter l’école est entrer directement chez son futur patron mais soit ses parents soit l’école elle même n’avait pas voulu.