Support de peinture en bâtiment

Votre vote ?

Sur un mur de plâtre.

Il faut attendre de deux à trois mois avant de peindre sur du plâtre neuf. Ce support une fois sec, la peinture à l’eau est ce qui lui convient le mieux. Mais après une couche d’impression et un enduisage, on peut utiliser toutes les peintures à base d’eau ou d’huile.
Sur une ancienne peinture. Si elle est bien lessivée, une ancienne peinture peu recevoir n’importe quelle autre qualité de peinture. Lessivez d’une façon abondante lorsqu’il s’agit d’une ancienne peinture l’eau, à l’eau claire lorsqu’il s’agit d’une peinture à la chaux, que vous devrez suit primer complètement. Sur des papiers peints. Les peintures plastiques et vinyliques mates sont celles qui conviennent le mieux pour ce genre de support, ainsi que pour les supports préparés avec un enduit vinylique.

Ne vous inquiétez pas si le papier peint se gondole sous le passage de la peinture, il se retendra en séchant.

Sur du bois.

Une fois passée la couche d’impression et l’enduisage, utilisez une peinture à l’huile, une peinture émaillée ou une laque, mais jamais de peinture à l’eau. L’humidité ne convient pas au bois et votre peinture risquerait d’en souffrir par la suite. Sur de l’isorel ou des panneaux de parti-cules agglomérées appliquez, après ponçage, une peinture vinylique, glycérophtalique mate ou émaillée, sans oublier de passer la tête des clous à l’antirouille.

Sur du métal.

Si le support est en fer il faut éviter la rouille, donc ne jamais utiliser les peintures à l’eau. Si la rouille existe déjà, avant de peindre avec une peinture à l’huile ou glycérophtalique, passez le support tout entier à la brosse métallique, dégraissez ensuite à l’essence de térébenthine et peignez le support métallique avec une couche de peinture antirouille, glycérophtalique antirouille ou au minium. Pour les tuyaux de poêle ou les chaudières, on utilise soit l’argenture, soit le noir de fumisterie. Pour la tuyauterie de cuivre, il faut passer une sous-couche de protection glycérophtalique qui permettra une bonne adhérence à une peinture laquée ou émaillée. Sur du plomb, appliquez directement une peinture glycérophtalique.

Le calcul de la quantité

Calculez les surfaces à peindre, retranchez de ce total les ouvertures des fenêtres, puis. référez-vous à la notice d’utilisation de la marque d’origine. Le mode d’emploi vous indiquera la surface que vous pourrez recouvrir avec 1 kg de peinture : le plus fréquemment, 10 m2
Multipliez le résultat obtenu par le nombre de couches que vous prévoyez appliquer, la règle étant de trois couches. Augmentez la valeur finale afin de pouvoir exécuter facilement les retouches ou les raccords et afin de disposer d’un reste suffisant pour d’éventuelles réparations, sur-tout s’il s’agit de couleurs. En effet, il est presque impossible, lorsque l’on fait des mélanges d’obtenir deux fois la même teinte. Tous les restes de peinture seront conservés, en versant soit de l’eau (pour les peintures à l’eau) soit de l’essence de térébenthine ou du white spirit (pour les peintures à l’huile), avant de fermer les récipients hermétiquement.
La préparation de la peinture Si la peinture doit être utilisée telle que vous l’avez achetée, n’oubliez pas qu’il faut d’abord bien la remuer avec un bâton jamais avec la brosse pour que le dépôt du fond de la boite se mélange bien avec le liquide moins épais du dessus et qu’il ne reste pas de grumeaux. Remuez aussi de temps en temps, en cours d’utilisation.

Teinture.

Pour obtenir un blanc « cassé », par exemple, c’est-à-dire une feinte très proche du blanc, à peine marquée, utilisez les colorants vendus en petits tubes glastiques. Ces colorants sont très puissants et il suffit d’une toute petite quantité, mélangée à un peu de peinture, pour obtenir la teinte voulue. Versez un peu de peinture blanche dans une boîte vide (boîte à café, par exemple) et tournez avec un bâton ou une spatule de bois en y ajoutant une petite pointe de colorant. Prenez soin de bien mélanger le tout. Le blanc va se teinter progressivement. Cette petite quantité de peinture teintée sera mélangée à l’ensemble de la peinture. N’oubliez pas que son pouvoir est très fort !

En savoir plus encore :

  1. http://www.homeaddict.ch/single-post/2016/11/04/Travaux-renovation-suisse
  2. http://www.linea-lombardo.ch/projects.php
  3. http://osezgeneve.com/plus-grande-ville-de-suisse/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *